from Paris

from Paris

Menu
BTS Textile à Duperré - témoignage d'Axelle

BTS Textile à Duperré - témoignage d'Axelle

Voici le témoignage d'Axelle, qui va nous parler du BTS Textile de Duperré :

"Bonjour Axelle! J'aurai plusieurs questions concernant le BTS Textile que tu as fait:

> Comment être sélectionné ? (profil, dossier...)

Lorsque j’ai candidaté, on passait par admission post-bac que l’on vienne de terminale ou de MANAA. On suit donc pour commencer les procédures officielles. Ensuite, dans mon souvenir, il faut envoyer son dossier, c’est à dire ses bulletins de notes de l’année (peut-être des précédentes, je ne me souviens plus) ainsi qu’une lettre de motivation. J’ai tendance à faire des lettres (très) courtes avec des infos essentielles et des mots choisis. Force est de constater que ce format peut marcher. Mais j’ai vu tous types de lettres, des longues, des enflammées, des très simples. L’essentiel c’est d’être sincère, vraiment vraiment ! Parce que ça se voit, et parce que si vous voulez faire ces études et que vous aimez ça, que vous êtes prêts à vous esclavagiser de travail rien que pour passer les concours d’entrée, vous avez sûrement un paquet d’arguments pour expliquer ce qui vous fait tant vibrer dans l’histoire !

On ne va pas se mentir, un mauvais dossier scolaire ne sera à priori pas retenu. En revanche, une mauvaise moyenne dans une ou deux matières ça n’est pas du tout rédhibitoire. On s’en fiche un peu que les maths vraiment, vous avez beau vous acharner, vous n’y comprenez pas grand chose. Ce qui peut vous plomber, ce serait plutôt « peut mieux faire » « se laisse aller » « peu investi, élève absent » un peu dans toutes les cases. Vous voyez le genre ? En gros si vous n'êtes pas bosseur, et que de façon générale vous ne donnez pas l’impression d’avoir un appétit pour les choses, ça risque de ne pas le faire. Cela est vrai que vous veniez du lycée ou de MANAA, même si je crois qu’en venant du lycée il faut vraiment avoir un bon dossier (en fait, pour ceux qui viennent de MANAA une bonne partie de la sélection est faite à l’entrée en MANAA justement).

Après, si la première étape est franchie, il y a l’oral. Pour l’oral je ne vois aucune règle qui vaille. Montrez qui vous êtes, et montrez autant que possible les atouts que vous avez pour intégrer la section. Faites-preuve de sensibilité. Sensibilité, ça ne veut pas dire douceur ou niaiserie, ça veut dire ressentir des choses. Montrez vos travaux et recherches sans forcément tout montrer (je n’ai jamais vu quelqu’un être refusé parce qu’il n’avait montré que X travaux). L’important c’est d’être juste, et surtout d’arriver autant que possible à communiquer qui vous êtes. Le mieux c’est que le jury arrive à se dire que visiblement, la matière et la couleur ça vous intéresse. Et là encore le meilleur conseil c’est d’être vous-même ! Les profs cherchent aussi des personnalités, des gens qui savent à peu près pourquoi ils veulent faire ces études (timide, exubérant, blagueur, facétieux… peu importe !). Me concernant par exemple, mon dossier plastique était bien mais sans plus. Par contre je crois que ce qui a attiré l’attention c’est la façon dont j’en ai parlé, et les sujets que j’avais voulu aborder.

collaboration des Design Textile avec Emmaüs pour un projet de robes de mariées (2012)

collaboration des Design Textile avec Emmaüs pour un projet de robes de mariées (2012)

> Comment se sont déroulées ces deux années? (ambiance, types de cours, stage, projet de 2ème année)

J’ai eu deux années très particulières parce que j’étais la dernière promotion de Marie Rochut, une prof extraordinaire qui a vraiment donné son empreinte à la section, avec des méthodes bien à elle. Alors, oui, nous avions des cours généraux avec des heures fixes chaque semaine. Globalement c’est très bien, surtout pour les sciences humaines (philo, histoire et lettres). Des ponts sont faits entre les matières. En deuxième année, la philo est totalement liée à ce que l’on fait en projets plastiques et professionnels. Nous avions des cours de technologie très intéressants. Et nous avions aussi des cours de technologie appliquée (assez moyens honnêtement, alors que ça peut être super, en plus on avait ces heures dans une cave) et des cours d’informatique/infographie.

Pour ce qui est des « cours » de projet pro et d’expression plastique, ou même de sérigraphie ou photo, le mot qui conviendrait le mieux pour qualifier le principe c’est « liberté ». Des plages horaires sont fixées pour votre classe, le prof est là pour vous, et on vous incite à y aller, mais c’est selon vos besoins (surtout en 2ème année). Nous avions des moments collectifs, où on discutait et on abordait des sujets divers, de sorte à nous faire apprendre et évoluer dans nos projets, individuellement et collectivement. J’ai parfois été désorientée par cette méthode, où nous avions peu (voire pas) de rendus, aucun cours magistral, et des journées parfois décousues où nous faisions à peu près ce que nous voulions (on travaillait hein). Mais chaque jour, je me rappelle des enseignement qu’avait pu nous livrer une de nos profs. À l’époque pourtant je n’avais pas forcément saisi la portée de ce qui nous avait été dit. Voilà un peu pour ce que j’ai eu la chance de connaître et l’esprit dans lequel l’école se situe toujours. Mais je ne sais pas comment ça se passe aujourd’hui.

J’ai fait 5 ans d’études à Duperré, et c’est vrai que l’ambiance générale de l’école n’est pas la plus folle de Paris. Il y a peu de liens entre sections, bien que j’ai l’impression d’avoir pour ma part connu du monde un peu partout et d’avoir beaucoup échangé (j’ai gardé des amis de MANAA qui sont partis dans tous les BTS). C’est que chaque section/classe fonctionne un peu avec son propre rythme. Par contre, j’ai passé cinq supers années, et deux très bonnes années de BTS. Nous étions très différents dans notre classe, et il y avait plus ou moins des groupes d’affinité, mais jamais aucune rivalité ou confrontation, nous nous entendions bien, et l’ambiance de classe a toujours été assez chouette.

Une autre chose qui est très importante, c’est que ce BTS à Duperré laisse autant de place à « matériaux, surface » qu’à « textile ». Pour ma part, je n’ai presque pas fait de textile durant ces deux années (à l’époque je n’étais pas trop tricot). J’ai beaucoup travaillé sur le verre par exemple. C’est d’ailleurs dans le domaine du verre que j’ai fait mon stage. Parce qu’on peut faire un stage dans à peu près ce qu’on veut, pourvu que ce soit cohérent avec nos aspirations !

Axelle a depuis créé sa marque éthique et écologique Axelle&Cie

Axelle a depuis créé sa marque éthique et écologique Axelle&Cie

> Y a-t-il un aspect du design textile (surfaces/couleurs/motifs/matières...) sur lequel l'école met-elle plus l'accent? Si non est-ce à toi de prendre une direction, un parti pris?

Comme je le disais avant, l’école est très libre à ce niveau là. On touche un peu à tout, et il y a tout de même des attentes en terme de savoir et savoir-faire pour passer le diplôme à la fin. Mais on est vraiment très libre, et c’est un peu à chacun de choisir ce qu’il va approfondir. Nous avons eu beaucoup de partenariats pro, et cela nous a permis, avec un thème imposé, de choisir de nous même ce que nous allions développer et les techniques que nous voulions utiliser. C'est vraiment super pour développer son univers et ses affinités avec les matières :)


> Est-il facile de travailler directement après? Y a-t-il des diplômes supérieurs pour continuer dans le design textile ?

Je ne connais que deux personnes qui ont arrêté après le BTS pour commencer à travailler directement après (je crois). Et encore, l’une d’elle a repris après deux ans en entreprise. Ce n’est pas forcément ce à quoi prépare le plus le BTS de Duperré. Rappelons-nous qu’un BTS est un Bac+2 assez peu spécialisé (en tous cas à Duperré). Pour ma part, je ne vois pas du tout dans quoi j’aurais pu travailler, et surtout je crois que je manquais de maturité. Alors que j’avais mon bac depuis 4 ans ahah ! Mais je pense que c’est tout à fait possible, il faut juste trouver un travail !

Par contre, c’est une voie royale pour poursuivre des études, d’autant qu’on a toute la liberté d’orienter son sujet de diplôme en fonction de ce que l’on veut faire après. Et ce ne sont pas les options qui manquent. Après un BTS textile, on peut vraiment s’orienter vers tous les domaines : design produit, artisanat d’art, mode, tendance, édition,… Pour ma part, j’ai fait le DSAA à Duperré, qui forme à la direction artistique (pour faire court) en mélangeant des gens de toutes les sections. Cela m’a permis de prendre du recul sur mes années de BTS et de de pouvoir réinvestir ce que j’avais emmagasiné au sein de projets plus évolués, plus vastes, plus riches, plus complexes. Nous sommes nombreux (5) à avoir choisi le DSAA. C’est une section un peu folle, très libre, et avec un assez haut niveau de réflexion intellectuelle (rire). À Duperré, il y a aussi la licence professionnelle, qui est l’option que je conseille si l’on souhaite rapidement travailler, car cela permet de concrétiser au travers d’un projet d’envergure les compétences acquises en BTS. Certains de ma classe ont fait cela. D’autres ont choisi les Beaux Arts, l’école de design de Saint-Étienne, la section chaussures et accessoires à la Central St Martins, l’école de design d’Eindoven… Et puis, pour faire purement du textile-textile, il y a aussi la section spécialisée de l’ENSCI, le DSAA de Roubaix, les Arts-Déco de Paris et plein d’autres choses que je n’ai pas en tête en ce moment mais qui sont sûrement formidables, pourvue que cela corresponde à vos choix et votre personnalité !

Et, pour travailler tout de suite ou longtemps après, Duperré est quand même assez reconnue, parfois même au-delà des métiers de la mode ou du textile. Donc ça ne fait pas un travail (loin de là) mais cela vous crédibilise et peut vous aider pour obtenir un entretien. Mais ne vous affolez pas, le marché du travail est le même dans tous les secteurs : vous allez sûrement galérer. Alors autant faire ce que vous aimez !!!"


Merci beaucoup à Axelle pour ce témoignage très détaillé :D
Pour voir sa marque c'est par ici: Axelle&Cie.
N'hésitez pas à visiter la section textile lors des Portes Ouvertes de Duperré ou à visiter le site internet.