from Paris

from Paris

Menu
Trouver un stage dans la Mode

Trouver un stage dans la Mode

Edit: après réception de nombreux mails, je préfère préciser directement: non je ne prends pas de stagiaire car n'ai créé aucune entreprise et non je ne donne pas de contacts de stages, désolée :)

---

Trouver un stage n'est déjà pas facile mais en plus dans le milieu féroce de la Mode armez-vous de courage! Après plusieurs stages et de nombreux récits d'amis, je vous livre mes quelques conseils pour trouver le Graal!


Voici 5 conseils pour trouver un stage dans le milieu de la mode et du textile:

n°1  FashionJobs
Passer sa vie sur le site FashionJobs car c'est LA référence pour les petites annonces dans ce milieu (on trouve des annonces dans les milieux de la mode, du textile, du graphisme, du mannequinat, de la vente…)
Pour les métiers d’Art (tapisserie, broderie, plumassier, ébéniste…) je conseille le site de l’Institut des métiers d’Art.

n°2  Facebook
Scruter la page Facebook du BDE de son école ou une page-groupe liée à sa formation/son école/aux Anciens.

n°3 Le culot
Envoyer des "demandes spontanées" à des marques/créateurs qui vous plaisent donc un CV et une lettre/mail de motivation. Voir même parfois aller en boutique ou idéalement dans les bureaux si vous avez réussi à trouver l'adresse! 
Et surtout ne pas lâcher!! Ceux qui trouvent un premier stage chez de grands noms c'est soit: le piston, soit: le culot (ils ont appelé sans relâche tous les jours, ont envoyé mail sur mail...).
Une bonne idée également si vous en avez l'occasion est d'aller fouiner sur les salons de mode-textile.
Exemple: Who's next-Première Classe, Tranoï, Maison&Objets sont des salons de mode-textile-graphisme présentant pleiiin de marques de PAP et des créateurs. Le mieux étant de trouver quelqu'un qui a des invitations ou demandez à votre école! Car l'entrée coûte environ 50€.

n°4 Les réseaux professionnels
Se créer une page CV sur LinkedIn ou Viadéo (LinkedIn est plus international et Viadéo français). Ce sont des réseaux sociaux professionnels comme Facebook mais pour les salariés/stagiaires/étudiants bref ceux qui cherchent à « se vendre » pour trouver un stage/un travail/des clients…
Et vous pouvez même faire des recherches de recruteurs !
exemple : « RH Chanel » ou « Recrutement Hermès » et vous pourrez peut-être tomber sur le mail perso de la personne? (hum courage)

n°5 Un portfolio
Plus tard se créer un portfolio !
Dans le monde du design on aime Cargocollective qui aide à se créer facilement un site ou alors la modernité et la facilité d’un Tumblr qui consiste en une succession d’images-photos.

Un tailleur à Bruxelles (mars 2012)

Un tailleur à Bruxelles (mars 2012)

Conseils personnels :
Bien savoir que les marques recherchent des compétences: dessins, illustrator, photoshop, couleur, si vous savez au choix: tricoter, broder, tisser, faire des perles ou du macramé, bref parlez de ce que vous savez faire !
Ils ne cherchent pas quelqu'un qui adooore la marque depuis son enfance (ça ils le lisent trop souvent dans les lettres de motivation et lécher les pieds de quelqu'un c'est plutôt vide de sens et ça ne montre pas qui l'on est), ils cherchent quelqu'un d'utile.

On m'a dit aussi que mettre une photo de profil sur son CV est bienvenu (certaines grandes marques jettent directement ceux qui n'en ont pas).

Pour certains, le must est d'envoyer un mini portfolio résumant en images vos compétences  et vos projets.
Attention à ne pas en mettre "trop", et ne le faire que pour les marques "coup de coeur" chez qui on souhaite réellement aller pour éviter de disperser son travail gratuitement (eh oui on ne sait jamais qui peut l'utiliser).

 

une de mes compétences peu commune: le tissage de poireau ^^ (Erasmus à Cardiff, octobre 2012)

une de mes compétences peu commune: le tissage de poireau ^^ (Erasmus à Cardiff, octobre 2012)

Mon avis sur un stage dans la Haute Couture : 

-L’avantage d’un stage dans une grande maison (Chanel, Dior, Lanvin…) est de vous ouvrir plus facilement les portes d’une prochaine école, d’un futur stage ou d’un futur travail, c’est donc ce que j’appelle un « stage-CV ».
-L’inconvénient est l’exploitation et le gâchis de vos compétences. Oui cela arrive trèèès souvent que le stagiaire ne serve qu’à coller des bouts de tissus dans un catalogue, aller chercher des vêtements ou un café, et tout cela pendant des mois! Pas de scrupule !
Il y a également dans de nombreuses maisons une mauvaise ambiance liée à des rivalités, à de la jalousie, à une ambiance « fille » avec des coups dans le dos et autres joyeusetés.

Donc si vous avez les épaules, la motivation ou le recul nécessaire pour affronter tout cela alors félicitation ! vous pourrez travailler dans la Mode avec un grand M ;)
Bien sûr je généralise car je sais qu’il y a parfois des créateurs avec des équipes géniales et sympas. Ce que j’écris est une constatation suite aux nombreux récits de stage de mes amis chez les plus grands noms de la mode.

Portes Ouvertes de Duperré (Avril 2010)

Portes Ouvertes de Duperré (Avril 2010)

Personnellement, j’ai fait le choix de travailler dans des petites structures (créateur et PME) car même si elles sont moins connues que les grands de la mode, j’ai pu réellement apprendre de nombreuses compétences et améliorer ce que je savais déjà.

De plus je préfère une ambiance plus chaleureuse et avec des personnes qui me veulent du bien et souhaitent me donner de vraies missions avec des responsabilités.
Bon, tout simplement j’aime la mode mais je n’aime pas ne plus avoir de vie car je travaille chez Chanel&Co et finalement le bling et toute cette folie-paillettes ce n’est pas pour moi.

Il suffit de se connaître un peu et d’orienter votre stage en fonction, car oui c’est vrai, les premiers stages orientent très souvent la suite de votre parcours professionnels.

(ce n’est pas pour mettre la pression mais c’est un conseil de profs)