from Paris

from Paris

Menu
Témoignage de Thibault

Témoignage de Thibault

(Design de Mode)
 
Salut Thibault, peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours avant l'ESAA Duperré? 
 
J'ai fait un bac STI Arts Appliqués en Normandie à Caen avant de venir étudier sur Paris lorsque j'avais 18 ans. 
J'ai passé et obtenu mon bac avec une mention assez bien.
Je crois que j'avais une moyenne autour de 14 si mes souvenirs sont bons ( c'était il y a quand même 6 ans... )
J'adorais dessiner, j'avais toujours un carnet de croquis sur moi et quand ce n'était pas le cas je dessinais sur mes cours. Aussi cliché que ça puisse paraître j'ai "toujours" voulu faire des études de mode, d'autant que je m'en souvienne j'avais déjà exprimé cette volonté avant le collège. 
 

Comment as-tu découvert Duperré? Si tu as été aux Portes Ouvertes, qu'en as-tu pensé? Avais-tu visité d'autres écoles?

Ma première fois avec Duperré ça a été la visite des portes ouvertes en 1ère avec ma classe.

J'ai été séduit par l'ambiance de cette école. D'abord les bâtiments, les escaliers qui grincent, ... Et bien sûr les travaux et projets exposés des sections de design de mode, DSAA, DMA textile qui me paraissaient très aboutis, et également par les présentations, les scénos.
 
J'avais également visité l'école des Arts Déco et Olivier de Serres. 
Les ambiances, l'effervescence et la créativité de ces écoles m'ont fortement marqué mais j'étais encore plus séduit par Duperré, l'école me paraissait plus chaleureuse parce que moins grande, moins vaste et j'étais davantage séduit par les travaux textiles présentés chaque année.
 

 Pour quelle(s) formation(s) as tu postulé? Comment s'est passé ton entretien?

A Duperré j'ai postulé uniquement pour le BTS design de mode. L'entretien s'est bien passé. 

J'ai été reçu dans une salle par mes futures profs de prototypage et d'expression plastique. Elles étaient deux. 
L'entretien est très bref car nous sommes très nombreux à postuler et à être retenus pour présenter nos travaux. Ajoutons à cela qu'il y a généralement du retard et donc de l'attente pour les candidats.
Ce qui signifie que l'oral doit être bien préparé afin de perdre un minimum de temps, ne surtout pas s'éparpiller, avoir un discours aussi clair que possible.
Il ne faut pas nécessairement apporter que des dossiers en lien avec la mode ou le textile. Le jury s'attache surtout au potentiel et aux spécificités et particularités des profils.
Je pense qu'il faut donc apporter ce que vous avez eu le plus de plaisir à faire, ce qui est le plus représentatif de votre personnalité, tout en veillant à présenter des travaux aboutis et de qualité. 
Toutefois il peut être judicieux je pense d'équilibrer votre "book" en présentant des projets orientés vers les arts appliqués et d'autres qui défendront peut-être davantage votre univers (expressions plastiques, carnets de croquis/recherches).
 
A noter enfin que lors de l'entretien, le jury pose généralement des questions attendues, "bateau" : pourquoi cette école? pourquoi cette section?....
Et ils peuvent également vouloir vous tester en posant des questions pièges dans le but de voir notre réaction.
la cour de Duperré (Janvier 2015)

la cour de Duperré (Janvier 2015)

As-tu des conseils pour la lettre de motivation et l'entretien?
 

Pour la lettre, je pense malheureusement que cela dépend de la personne qui la lit, il n'y a véritablement pas de formule magique. 
J'avais pour ma part rédigé une lettre qui n'était pas conventionnelle et ça a payé, mais de nombreux amis ont envoyé une lettre de motivation standard. 
 

Quel a été ton parcours au sein de l'école Duperré? Raconte nous ce que tu as pensé de ta formation et de l'école.
 

J'ai été diplômé de BTS design de mode en 2012, puis de la licence professionnelle design de mode l'année suivante.
Je suis très satisfait de ces trois années passées à Duperré.
Les enseignants sont tous des professionnels qui justifient de professions dans le domaine de la mode et qui ont des connaissances pointues dans des domaines précis. Les projets proposés sont prétexte à des réflexions et productions riches.
En design de mode, les enseignants nous invitent par cette formation à engager le design de vêtement par une prospection iconographique qui mène en premier lieu à une production d'échantillons textiles.
Pour profiter pleinement des enseignements et ateliers proposés, il ne faut pas hésiter à faire preuve d'autonomie pour mener à bien son projet.
L'école s'équipe très souvent de nouvelles machines performantes, nous avons à notre disposition de nombreuses technologies (découpe/gravure laser), tricoteuse industrielle, impression par sublimation...
Les ateliers proposés sont malheureusement parfois difficilement accessibles.
Un dernier avantage de cette formation : les divers et fréquents partenariats avec des marques, maisons, artistes reconnus (JC de Castelbajac pour les Berges de Seine, Cacharel, Lacoste, ...).

 

Que fais-tu désormais ? et Qu'aimerais-tu faire ensuite?

Récemment j'étais assistant styliste pour une marque de prêt à porter moyenne gamme parisienne. 

Je travaille aujourd'hui sur un projet de collection qui me permettra de nourrir mon book et de postuler pour des concours et tremplins de jeunes créateurs.
J'ai également comme projet, après l'aboutissement de cette collection, de partir pour Londres afin d'acquérir là bas de l'expérience.


Quels impacts (positif/négatif) l'école a eu dans ton parcours/ta vie? 

Lorsque je suis arrivé, j'ai dû me confronter pour la premiere fois à des gens qui avaient les mêmes aspirations que moi, les mêmes centres d'intéret, les mêmes projets ou ambitions. Bien sûr c'est un avantage car on peut plus facilement nouer des relations avec ces personnes, mais c'est aussi une difficulté parce qu'il faut réussir à affirmer sa personnalité, savoir se défendre face à des personnes tout aussi talentueuses et se faire une place. 
 

 Avant de terminer: des adresses préférées à Paris?

Bonne question... 

-Certainement le palais de Tokyo, sa librairie. 
-Le Broken Arm (derrière Duperré) (ndlr: c'est un concept-store mode-café-restaurant) et le carreau du Temple. Le quartier de Duperré en somme. De Temple à République. 
-La rue des Martyrs.
-La butte Montmartre.
The broken Arm, 12 rue Perrée 75003 (source photo: martineleherpeur.com)

The broken Arm, 12 rue Perrée 75003 (source photo: martineleherpeur.com)

Un dernier conseil?

Profitez pleinement de votre arrivée à Paris (pour les provinciaux) pour être curieux et profitez de toutes les opportunités que proposent Duperré et Paris en terme d'enrichissement culturel.

Merci beaucoup pour tes réponses!